Marchandises de Chine

Le pouvoir d’une route de campagne est autre, selon qu’on y marche, ou qu’on la survole en aéroplane. Et le pouvoir d’un texte est autre aussi, selon qu’on le lit ou qu’on le copie. Qui vole voit simplement la route se poursuivre à travers le paysage, elle se déroule pour lui selon les mêmes lois que le terrain qui l’entoure. Seul celui qui va sur la route apprend de son pouvoir, et comment de ce plat espace-là, qui n’est pour l’aviateur que la plaine s’étendant au loin, elle fait surgir à chacun de ses tournants des lointains, des belvédères, des clairières, des perspectives, comme l’ordre lancé par un commandant fait surgir les soldats d’un front. Seul le texte copié commande ainsi à l’âme de celui qui s’occupe de lui, tandis que le simple lecteur ne prend jamais connaissance des aperçus nouveaux de son intériorité, tels que les dégage le texte, cette route qui traverse la forêt primitive, intérieure, toujours plus dense : car le lecteur obéit au mouvement de son moi, dans l’espace libre de la rêverie, alors que le copiste l’assujettit à une discipline. Voilà pourquoi l’art chinois du copiste fut la garantie ultime d’une culture littéraire, et la copie une clé pour les énigmes de la Chine.

Walter Benjamin, Sens Unique, trad. Frédéric Joly, Editions Payot et Rivages, 2013.

Graine-promenée

A propos de Marchandises de Chine de Walter Benjamin

En lisant cette lecture ça me rappelle ce proverbe que mes parent disaient quand j’étais petite : « Bois-plus-haut dit qu’il voit, et Graine-promenée dit qu’elle voit encore plus que Bois-plus-haut. »

Pour moi Le Bois-plus-haut qui est grand, voit la surface de la terre. Graine -promenée qui se promène dans toutes les cachettes, découvre beaucoup plus de choses que Bois-plus-haut. Pour moi j’aime copier les textes pour apprendre et mémoriser ce que je lis, ce que je lis et écris s’enregistre. Ça nous pousse à apporter beaucoup plus d’intérêt à la lecture et à la compréhension surtout, si on veut trouver de la facilité dans la lecture et l’écriture.

On apprend plus facilement et on est plus à l’aise dans la communication avec les autres dans le monde.