Chambre

Boubi

Lundi 5 décembre 2011

Ma chambre d’enfant

La chambre, en ouvrant la porte sur la droite la poignée butte contre le mur, nous-nous trouvons de suite face au bureau de mon frère, à la suite de celui-ci on tombe sur  mon  frère  encore  couché  à dix heures du matin,  derrière  son lit le  radiateur

au-dessus une longue fenêtre, en continuant sur la gauche une armoire avec deux penderies.

A la suite mon lit avec au-dessous mes Légos rangés dans des barriques à lessive, accolé à mon lit un bureau fabriqué par mon père, il se constituait de deux corps un large qui me servait de bureau un autre en hauteur moins large pour mes livres, le tout fixé par des pontelles de chantier qui reposaient sur le sol et au plafond, le tout était peint en vert. Notre chambre était de plain-pied et nous donnions sur un parc où les enfants de l’immeuble jouaient à toutes sortes de jeux, la fôret sur la droite nous faisait apercevoir un petit ruisseau.

Je me souviens peu de comptines dites par mes parents, il leur arrivait de nous lire des livres de Martine des Schtroumfs et de Lucky-Luke ou d’Asterix.

La comptine qui me revient est une chanson de Monsieur Henri Salvador c’est une chanson douce que me chantait ma maman.

Publicités